Accueil » Actualités, Actualités International, Prévention, Société, Sommaire

L’adolescence, l’âge de toutes les fragilités?

8 décembre 2011 161 vues Aucun commentaire

L’UNICEF a rédigé un bilan de la situation des enfants dans le monde et pointe les carences des actions internationales en faveur des adolescents.

 

L’adolescence, grande oubliée des efforts internationaux

Les initiatives internationales visant la protection de l’enfance s’investissent peu sur la période de l’adolescence. En effet, la priorité des investissements est centrée sur les enfants de moins de cinq ans, eu égard à l’ampleur des menaces pesant sur eux (vulnérabilité à la mort, aux maladies et à la sous-nutrition). Selon le rapport 2011 de l’UNICEF sur la situation des enfants dans le monde, au cours de ces 20 dernières années, le nombre d’enfants de moins de 5 ans décédant chaque jour a diminué d’un tiers, passant de 34 000 décès en 1990 à environ 22 000 en 2009. Parallèlement, au Brésil, la baisse de la mortalité infantile entre 1998 et 2008 a sauvé la vie à plus de 26 000 enfants, alors qu’ au cours de la même période, 81 000 adolescents entre 15 et 19 ans ont été assassinés.

«Il ne s’agit certainement pas de sauver les enfants lors de la première décennie de leur vie pour les perdre ensuite pendant la deuxième»

Pourquoi investir dans l’adolescence ?

 1) Pour être en conformité avec les principes des traités sur les droits de l’Homme

Les différentes conventions relatives aux droits de l’homme incluent tout naturellement la période de l’adolescence. Or focaliser les investissements en matière de protection sur la première décennie de vie de la personne au détriment de la deuxième induit une inégalité de traitement.

2) Pour réaliser et pérenniser un changement durable enclenché pour les enfants et les nourrissons

Les progrès scientifiques et médicaux ont pu sauvé des milliers d’enfants en bas âge partout dans le monde, notamment grâce à l’envoi massif de vaccins et à l’amélioration de l’accès à l’eau salubre. Des progrès sont aussi à noter dans la scolarisation des enfants sans distinction de sexe, en école primaire, dans des régions en développement.

A contrario, les jeunes de 14 à 25 ans représentent un tiers des nouveaux cas de VIH et leur taux de scolarisation est nettement inférieur à celle des enfants.

3) Pour dynamiser la lutte contre la pauvreté, les inégalités et les discriminations fondées sur le sexe

Un cercle vicieux peut s’installer tant que l’on ne s’attaque pas à la racine du problème de la pauvreté, des inégalités et des discriminations. A l’heure actuelle, une adolescente enceinte en situation précaire et isolée transmettra à son enfant la pauvreté et l’inégalité qu’elle vit…

4) Pour doter la nouvelle génération de compétences et de qualités requises pour relever les défis qu’exige l’évolution du monde

La nouvelle génération devra gérer le changement climatique, la dégradation de l’environnement, l’explosion de l’urbanisation et de la migration, le vieillissement des sociétés, le coût croissant de la santé, la pandémie du VIH et les crises humanitaires. Afin d’y faire face, les sociétés d’aujourd’hui doivent permettre à leurs adolescents d’acquérir compétences, capacités et connaissances nécessaires.

5) Pour assurer la construction de la société du XXIème Siècle

Les adolescents d’aujourd’hui représentent la population de demain ; ce seront eux qui seront à la tête d’entreprises, de gouvernements, de pays. Pour leur assurer un passage serein dans le monde des adultes, il est du devoir de la société d’aujourd’hui de prendre en compte les risques liés à l’adolescence et de les endiguer : mariage forcé, exploitation sexuelle commerciale, travaux forcés, problème sanitaire, difficulté de trouver un premier emploi, emploi précaire, etc.

 

L’adolescence aussi est une période de grande fragilité, et aujourd’hui il est plus que nécessaire de tenir compte de cette tranche de vie délicate dans les efforts internationaux, avec tous les enjeux qu’elle représente.

 

Le rapport détaillé de l’UNICEF La situation des Enfants dans le Monde – L’adolescence, l’âge de tous les possibles

 Lorena Laporte De Melo

Laissez votre message !

Rédigez votre message ci-dessous ou créez un rétrolien depuis votre propre site web. Vous pouvez aussi suivre les réponses via le flux RSS.