top of page

« Prostitution des enfants : détecter les mineur.e.s en souffrance » dans Prostitution et Société

Suite à une formation donnée en novembre 2017 dans le cadre des semaines Isséennes des droits de l’enfant, un article a été rédigé à ce propos dans la revue Prostitution et Société.



Prostitution des enfants : détecter les mineur.e.s en souffrance

décembre 2017, par Christine Laouénan


Sensibiliser les travailleurs sociaux et les équipes éducatives au risque pré ou prostitutionnel chez les mineurs ; tel était l’objectif de la journée de sensibilisation organisée par l’espace jeunes Anne Frank à Issy les Moulineaux (92), le 14 novembre dernier, et animée par l’association Agir contre la prostitution des enfants (ACPE).


Les intervenant.e.s de l’association ont fourni aux participant.e.s des outils, des pistes concrètes destinées à leur permettre de repérer des jeunes en souffrances et à les accompagner au mieux.

Ces professionnel.le.s (éducateurs de rue, infirmières scolaires, assistantes sociales…) ont ainsi pu mieux connaître les signes qui peuvent les alerter chez un.e. jeune : changement brutal de comportement d’un.e. mineur.e., déscolarisation, train de vie onéreux, usage de plusieurs téléphones ou cartes SIM, vêtements de rechange dans le sac, cartes d’hôtel ou de restaurant, tenues hypersexualisées, addictions, fugues répétées…

Dans le cadre d’un théâtre forum mené par la compagnie Aziade, ont été mises en lumière les difficultés à dialoguer avec un.e. mineur.e, soupçonné.e. de mener une activité prostitutionnelle. Un intervenant de l’ACPE a insisté sur la nécessité de trouver les mots pour créer du lien, sans stigmatiser ni victimiser. Trouver un « langage passerelle », en reprenant le vocabulaire employé par la jeune fille ou le jeune garçon et éviter surtout de prononcer le mot « prostitution » qui peut avoir de graves conséquences chez certain.e.s mineur.e.s qui dénient cette réalité. Aider également la ou le mineur à se projeter dans l’avenir, l’interroger sur ses aspirations, ses rêves.

Lors de cette journée, l’ACPE a également visionné un film de témoignages de mères dont la fille se prostitue. L’association organise d’ailleurs des groupes de paroles à destination des parents de mineur.e.s prostitué.e.s. Dans le cadre de cette journée, un document très utile a été distribué aux participants : « Mineurs en situation ou à risque prostitutionnels- Guide pratique à l’usage des professionnels »,

Pour se le procurer, contactez l’ACPE

1 vue0 commentaire
bottom of page