Mission

Depuis 1986, Agir contre la Prostitution des Enfants lutte contre toutes les formes d’exploitations sexuelles impliquant des mineurs.

Notre mission

Afin de lutter contre l’exploitation sexuelle des mineurs, l’ACPE a principalement pour mission d’alerter, de sensibiliser et d’informer le grand public, les professionnels et les institutions sur l’ensemble des violences sexuelles et phénomènes prostitutionnels qui existent dans le monde, mais plus particulièrement sur le territoire français.

Sensibilisation

Au travers de campagnes de communication (affiches, vidéos, colloques, articles de presse, reportages, etc.), l’ACPE souhaite que plus personne n’ignore la réalité des violences et exploitations sexuelles subies par les mineurs en France et dans le monde. En effet, encore trop nombreux sont les Français à supposer que la prostitution des mineurs est un enjeu qui ne concerne que les pays en développement, ou bien, sur le territoire national, les mineurs étrangers non accompagnés. L’ACPE veut faire sortir la France de l’ignorance, du déni et du tabou.

Plaidoyer et lobbying

Jusqu’à aujourd’hui, l’exploitation sexuelle des mineurs a été trop peu prise en compte par les autorités publiques et les responsables politiques. Les gouvernements successifs ont souvent minimisé ces enjeux ou ont été en retard sur les nouvelles évolutions de ces phénomènes. L’ACPE se donne donc pour mission d’informer les responsables politiques et administratifs, de pointer les dysfonctionnements en matière de protection de l’enfance et de répression des auteurs d’infractions, mais également de formuler des recommandations pour améliorer les politiques publiques en la matière, que ce soit au niveau gouvernemental ou départemental.

Justice

L’ACPE s’est constitué partie civile dans la toute première affaire jugée en France pour « tourisme sexuel » impliquant des enfants. Depuis, l’ACPE a multiplié ses prises de partie dans de nombreuses affaires portant sur du recours à la prostitution de mineur, du proxénétisme sur mineur, des viols et agressions sexuelles, de la pédopornographie et de la corruption de mineur. Par ailleurs, l’ACPE procède à des analyses de la législation dans une visée critique ou bien dans une démarche d’information et de vulgarisation.
Pour en savoir plus.

Formation

Les professionnels de terrain sont encore trop peu formés et informés sur toutes les formes d’exploitation sexuelle des mineurs et sur les moyens de les combattre. Avec des partenaires associatifs divers, l’ACPE propose donc de se familiariser avec ces questions.
Pour en savoir plus.

 

L’ACPE n’est donc pas une association de terrain.

Cela pourrait vous intéresser

Domaines d’intervention

L’ACPE lutte essentiellement contre toutes les formes d’exploitation sexuelle des enfants : proxénétisme sur mineur, traite des êtres humains, etc...

En savoir plus

Mission

Depuis 1986, Agir contre la Prostitution des Enfants lutte contre les exploitations sexuelles forcées ou consenties impliquant des mineurs.

En savoir plus

Organisation

L’ACPE, structure indépendante et d’intérêt général, est administrée par plusieurs instances. L’assemblée générale, se réunit une fois par an afin…

En savoir plus

Nos partenaires

L'ACPE développe et entretient un solide réseau avec toutes les institutions qui œuvrent à la protection de l’enfance

En savoir plus

Statuts & rapports d’activités

L’ACPE lutte essentiellement contre toutes les formes d’exploitation sexuelle des enfants : proxénétisme sur mineur, traite des êtres humains, etc...

En savoir plus