top of page

L'animateur Jean-Marc Morandini jugé pour "corruption de mineurs" ce lundi

L'ACPE dans un article de TF1 :


Jean-Marc Morandini, 57 ans, est jugé lundi après-midi à Paris pour "corruption de mineurs". Il lui est reproché notamment avoir sollicité les faveurs sexuelles de deux adolescents, par SMS pour l'un et via un casting pour le second.Il encourt cinq ans d'emprisonnement et une peine d'amende.


Sera-t-il présent ou non au tribunal ? Gardera-t-il la même ligne de défense ? Ce lundi, l'animateur de télévision Jean-Marc Morandini, 57 ans, doit comparaître devant la 15e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour avoir sollicité les faveurs sexuelles de deux adolescents, par SMS pour l'un et via un casting pour le second. Passibles de cinq ans d'emprisonnement, ces faits allégués de "corruption de mineurs" remontent à 2009 et à 2013 et sont contestés par cette figure du PAF, 57 ans, qui anime sur CNews une quotidienne dédiée aux médias après avoir animé notamment les émissions "Crimes" sur NRJ 12 ou "Présumé innocent" sur Direct 8.

Propositions sexuelles dans des échanges électroniques

L'affaire est partie de la plainte de deux adolescents de 15 et 16 ans, déposée en 2016 au moment où Les Inrockuptibles révélaient comment Jean-Marc Morandini, se faisant passer pour la directrice de casting d'une websérie érotique, aurait poussé de jeunes comédiens, majeurs, à s'exhiber nus. Ce dossier vaut à l'animateur d'être renvoyé en correctionnelle pour "harcèlement sexuel" sur un de ces comédiens. La date de ce second procès n'est pas encore connue.

S'agissant du volet "corruption de mineur", la première plainte est venue d'un adolescent auquel M. Morandini aurait fait des propositions sexuelles dans des échanges électroniques, entre février et mars 2013, au moment où l'animateur était chargé de l'émission "Vous êtes en direct" sur NRJ 12.

Face aux enquêteurs en 2016, le plaignant avait évoqué des conversations ayant "dérapé" vers son orientation sexuelle et la masturbation. "Du fait qu'il était extrêmement médiatisé et populaire, j'ai fini par rentrer dans son jeu", avait-il déclaré, selon des éléments rapportés alors par 20 Minutes.

Le second plaignant, qui s'est depuis désisté, avait de son côté raconté avoir été contacté en juillet 2009 par la société de production de M. Morandini, via un site de casting, pour un projet de remake de Ken Park, un film américain mettant en scène des relations sexuelles très crues entre adolescents. Pour les besoins du casting, il avait assuré s'être rendu au domicile de M. Morandini, s'être déshabillé devant lui et dit avoir refusé de se masturber comme le lui demandait l'animateur.


Lien de l'article :

https://www.tf1info.fr/justice-faits-divers/proces-jean-marc-morandini-l-animateur-cnews-a-tribunal-pour-corruption-de-mineurs-lundi-24-octobre-2236415.html

36 vues0 commentaire
bottom of page